Identifier les vivants et les morts

On peut aussi l'utiliser pour identifier des humains, qu'ils soient vivants ou non.

Dans le domaine de la police scientifique notamment, les utilisations de l'ADN sont nombreuses. En effet, cette molécule est cachée à peu près partout: dans un peu de salive déposée sur un verre ou une cigarette, dans une goutte de sang, dans un bulbe pileux d'un cheveu... On compare les différentes séquences ADN des échantillons à celles obtenues par prélèvements sanguins, effectués sur les membres de la famille de la personne recherchée.

Ou encore, aux Etats-Unis, dans un entrepôt du Maryland, on conserve 5 millions d'échantillons de sang sous vide à -20°C. Ils ont été prélevés sur tous les soldats engagés dans l'armée américaine. Un jour, si l'un deux est retrouvé décédé et reconnaissable, l'ADN de ses cellules sanguines servira à l'identifier avec certitude. Ces échantillons ne seront détruits qu'au bout de 50 ans.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×